Observatoire européen des think tanks Think tanks and civil society : because ideas matter

Accueil > Think tanks > Monographies > L’Institut Aspen France à Lyon : le sens d’une présence loin de (...)

L’Institut Aspen France à Lyon : le sens d’une présence loin de Paris

14 août 2009 par Elisabeth AUVILLAIN

Elisabeth Auvillain est Directrice des Programmes de l’Institut Aspen France

Dans la république jacobine qui est la nôtre, exister en province constitue, pour un « think tank », une véritable gageure. C’est pourtant le cas de l’Institut Aspen France, parti s’installer à Lyon en 1994 avec la bénédiction de Raymond Barre, au moment où l’ancien premier ministre, député du Rhône, s’apprêtait à conquérir la mairie de l’ancienne capitale des Gaules.

L’ancien Premier ministre, qui fit venir un sommet du G7 à Lyon en 1996, souhaitait mettre en valeur les atouts de sa ville et la faire exister sur la carte du monde. L’Institut Aspen France était l’un des atouts de cette stratégie, de par son appartenance à un réseau international et de par sa capacité à attirer, dans les conférences qu’il organise, des intervenants et des participants du monde entier.

Raymond Barre proposa à l’Institut Aspen un partenariat avec les collectivités territoriales de la région Rhône-Alpes, par lequel Aspen s’engageait à développer son activité sur place en échange d’un soutien financier venant couvrir ses frais d’implantation. Nommé président de l’Institut, il a aussi encouragé ses activités en inspirant personnellement la réflexion sur les programmes, en présidant les conférences, voire en y invitant lui-même un certain nombre de personnalités de renom, qui acceptaient l’invitation en hommage à son autorité intellectuelle et morale.

L’exemple le plus significatif en ce sens est la tenue, tous les deux ans depuis 1994, d’une conférence « Europe Afrique » réunissant à Annecy, à l’invitation de la Fondation Mérieux qui lui ouvre ses portes, des dirigeants politiques, économiques et universitaires des deux continents.

La présence à la tête de l’Institut d’une personnalité de l’envergure de Raymond Barre, associée à l’implication de nombre de responsables économiques et politiques de la région, a ainsi fourni des bases suffisantes pour que se développe à Lyon un institut de réflexion comme Aspen.

Pour autant – et c’est peut-être l’une des clefs de la réussite - l’Institut Aspen n’est pas un « think tank » comme les autres. La plupart des organisations qui se reconnaissent dans cette appellation ont pour objectif de peser sur la décision publique, qui est France très centralisée et donc souvent parisienne. Ils privilégient à cette fin la production de rapports, préconisations, livres blancs et autres policy papers qu’ils font connaître par la publication, la médiatisation et la mise en débat à l’occasion de colloques ad hoc. L’Institut Aspen se positionne différemment. Plus qu’un « think tank », il se définit comme un « leadership tank » : son but n’est pas de peser sur l’action gouvernementale mais de permettre à des « leaders » de tous horizons, porteurs de projets, d’initiatives, de responsabilités dans l’entreprise, la société civile ou la sphère publique, d’agir plus efficacement. A travers une multitude de programmes, l’Institut Aspen s’efforce de leur apporter le surcroît d’information, de méthode, de contacts ou simplement d’envie d’agir qui leur permettra de mettre en oeuvre leurs idées.

L’implantation à Lyon de l’Institut – loin des couloirs des ministères – n’est dès lors plus un handicap.

L’attachement d’Aspen à Lyon et à sa région se manifeste alors de maintes manières différentes. Tantôt par la localisation de ses manifestations, tantôt par d’autres voies. Notamment, au fur et à mesure que se développent, dans le portefeuille d’activités de l’Institut, les initiatives de leadership, un soin particulier est apporté à identifier les personnalités émergentes de la région Rhône-Alpes susceptibles d’en bénéficier.

Prenons l’exemple du séminaire « Jeunes Leaders Politiques ». Ce séminaire de développement de leadership qui s’adresse à la génération émergente des hommes politiques français et francophones, regroupe de jeunes élus venus d’horizons divers, des différentes régions de l’Hexagone ainsi que de l’étranger. Chaque année, de jeunes élus rhônalpins y sont invités en priorité.

Le même souci de mettre en valeur les leaders de la région se retrouve dans le séminaire de leadership que l’Institut Aspen a mis au point à l’intention des jeunes chercheurs scientifiques « Bits, Atoms, Neurons & Genes ». L’importance des universités de Lyon et Grenoble et leur excellente réputation dans les différents domaines scientifiques ainsi que la présence en nombre croissant, en Rhône-Alpes, de sociétés travaillant dans le domaine des sciences du vivant contribuent à donner, s’il en était besoin, un supplément de sens régional à cette initiative.

Au total, près de la moitié des activités organisées par l’Institut Aspen ont lieu à Lyon ou dans la région Rhône-Alpes. L’existence d’un tel « leadership tank » à Lyon est une ressource pour le développement régional. Réciproquement, Aspen bénéficie de la vitalité de la région, dont attestent les chiffres : en 2008, l’Aderly, l’agence de développement économique de la région, dénombre 69 nouvelles implantations d’entreprises en région lyonnaise ; le niveau de formation en Rhône-Alpes place la région au deuxième rang national ; sa démographie témoigne aussi de son dynamisme.

Ce à quoi aspire l’Institut Aspen, c’est être à la fois pleinement immergé dans le territoire rhônalpin et pleinement tourné vers le vaste monde. Une illustration de cette double appartenance, c’est ce club, récemment mis sur pied par l’Institut, qui rassemble la communauté internationale de Lyon : Lyonnais de retour d’une expatriation à l’étranger et étrangers installés à Lyon. L’Institut Aspen ne cherche pas à être un club de plus dans une ville qui en compte déjà beaucoup, mais s’installe au carrefour des actions entreprises par les uns et les autres – comme un lieu où l’on vient puiser des idées ou de l’énergie pour poursuivre un mouvement, un projet, une trajectoire.

Suivez-nous !

Copyright Observatoire des think tanks - Powered by SPIP, Feat.B_HRO - Mentions légales